Etudier en Belgique après le bac

Partir étudier en Belgique avec son baccalauréat français en poche, c’est redevenir bachelier !

En effet, au terme de 3 ans ou 4 ans d’études supérieures, l’examen final est celui du baccalauréat ( en Wallonie, en Flandre, il s’agit du bachelor).
Ce baccalauréat (ou bachelor) s’inscrit dans le système LMD, puisqu’il permet d’acquérir des crédits transférables dans n’importe quel pays adhérant à ce programme d’harmonisation des diplômes.

Avec l’obtention du baccalauréat (ou bachelor) en 3 ans, l’étudiant acquière 180 crédits. Il en acquière 240 s’il le prépare en 4 ans. Le passage d’une année à l’autre nécessite une moyenne de 12/20 (sauf en médecine où il y a un concours en fin de 1ère année depuis 2015).
Avec ces crédits, l’étudiant peut ensuite postuler à un Master.

L’étudiant peut suivre sa formation à l’université ou en Hautes Ecoles. Les effectifs par classe sont moins importants qu’en France. Les études d’art et d’architecture ont leur propre centre de formation : écoles supérieures des Arts et instituts supérieurs d’architecture.

Le système diffère selon qu’il s’agisse de la Belgique wallone (communauté française) ou flamande :
– en Wallonie, en plus de l’obtention du bac français, il est nécessaire de passer une équivalence, le CESS, diplôme de fin d’études secondaires en Belgique francophone) pour intégrer une Université ou une Haute Ecole. Les cours sont dispensés en français, et certaines filières sont soumises, pour les non résidents belges, à des quotas (30% en général) par tirage au sort si le nombre de demandes dépasse le quota : kinésithérapie, médecine vétérinaire, sciences psychologiques de d’éducation orientation logopédie (orthophonie), audiologie, médecine, sciences dentaires. Il n’est possible de ne s’inscrire que dans une seule université ou haute école.
– en Flandre, le baccalauréat français est automatiquement reconnu. Les cours sont dispensés en néerlandais ou en anglais. Un test de langues est demandé pour l’inscription. Pour l’anglais, il s’agit du TOEFL ou l’IELTS. Pour certaines formations, les universités belges néerlandophones exigent de passer le test mathématique du SAT. Aucun autre pré requis n’est exigé. L’inscription se fait en ligne.

L’inscription est limitée à un seul cursus. Toutes ces études sont de faible coût et peuvent également encourager un départ hors frontière.

Archives:

Les 4èmes et 3èmes d’alternance octobre 2015

Que pensent les étudiants de leur orientation au lycée ? novembre 2015

Les dispositifs pour éviter le décrochage scolaire janvier 2016

Etudier en Belgique après le bac